Prime Macron : une avancée décevante

La Direction vient d’annoncer une prime de 600 € pour l’ensemble des salariés français du Groupe. La prime sera attribuée à tous les collaborateurs d’ENGIE qui ne dépassent pas 2500 € brut/mois à temps complet, soit 41 000 salariés sur les 70 000 en France.

Cette prime sera versée vers le 15 janvier pour les CDI, CDD et alternants.

La CFTC avait réclamé une prime pour l’ensemble des collaborateurs,

quelle que soit l’entreprise. La CFTC a été entendue.

Néanmoins, au-delà du montant, la CFTC conteste plusieurs points :

              •  Nous réclamions une prime dégressive. A titre d’exemple, ENEDIS donne une prime de 800 € pour les salaires en dessous de 30 000 €/an et 500 € jusqu’à 40 000 €/an. Ce principe n’a pas été retenu. La CFTC désapprouve fortement ce choix ! Le risque est de frustrer les classes moyennes « qui servent de vache à lait ». A 2 501 €/mois, vous aurez 0 € !!!

              ·  Nous trouvons injuste que cela soit basé uniquement sur le salaire mensuel brut et non sur le revenu annuel.

Nous pensons que la situation de chacun aurait dû être prise en compte, notamment pour les parents isolés.

              •  Nous regrettons la précipitation de la Direction de donner la prime au 15 janvier. La CFTC avait suggéré de se laisser du temps afin de construire techniquement le projet pour qu’il soit le plus juste possible. De plus, le prélèvement à la source va certainement rendre le mois de février difficile. Le versement de la prime au 15 février aurait pu être plus judicieux.

Tous ces points n’ont pas été discutés au préalable avec les partenaires sociaux.

Malheureusement la Direction a préféré prendre cette décision unilatéralement. Nous le déplorons vivement !!!

La Direction aurait-elle mal compris le mouvement des gilets jaunes ?!!

Accès à la version PDF

Prime Macron : c’est le moment de donner un premier signal positif et constructif !

Pour donner suite aux annonces du Président de la République et comme dautres grands Groupes lont déjà annoncé, la CFTC souhaite du CONCRET et réclame lapplication dune prime exceptionnelle de fin dannée pour lensemble des salariés du groupe, quelle que soit leur entreprise, dans lesprit « One Company ».

La CFTC propose que le montant de cette prime soit indexée sur le salaire, les plus bas bénéficiant de la prime la plus élevée.

La CFTC souhaite lapaisement entre le peuple, les responsables politiques et les partenaires sociaux du pays et rappelle que le gouvernement a la responsabilité de trouver une issue rapide à cette crise.

« Nous condamnons sans réserve les violences qui dénaturent le mouvement des gilets jaunes, parce quelles font peser une menace majeure sur notre pacte républicain. La démocratie est notre bien commun, mais là où lemportent linvective, lintimidation, lintolérance, lagression des per-sonnes et des biens, il ne peut y avoir de démocratie. La colère doit être entendue, mais la haine qui est en train de se développer dans notre pays constitue pour lui un poison mortel »*

Cela fait plusieurs années que le modèle ultra libéral enrichie considérablement une minorité au dé-triment du collectif. Lindividu et légoïsme ont pris le pas sur le bien commun et sur lintérêt général, valeur FONDAMENTALE pour la CFTC.

Même si ce mal profond éclate aujourdhui, il y a bien longtemps quil couve. Nos militants nous le disent chaque jour depuis plusieurs années. Ils constatent la misère ainsi que linjustice sociale et économique. Leurs témoignages sont de plus en plus nombreux.

Nous nadmettons pas que ces alertes aient été ignorées jusquà ce jour, accentuant sans cesse les inégalités. Les dirigeants nentendent plus et ont rendu le dialogue inutile.

Devant une telle crise, il est de la responsabilité de chacun de changer les choses en profondeur.

Responsables politiques, dirigeants dentreprises, partenaires sociaux, nous devons impérativement restaurer notre pouvoir dagir collectivement.

* Source : communiqué interfédéral du 7 décembre 2018

Accès à la version PDF

Prime Macron : Isabelle Kocher reçue à l’Elysée

Suite au mouvement des gilets jaunes, Emmanuel Macron a annoncé le souhait de versement d’une prime de fin d’année non chargée et défiscalisée pour les entreprises qui le peuvent.

ENGIE, malgré les difficultés rencontrées par le nucléaire Belge, a clairement les moyens.  il suffit de constater les dividendes versés aux actionnaires.

Isabelle Kocher est reçue à l’Elysée ce jour. Nous espérons qu’elle revienne pleine de bonnes intentions pour ses salariés qui font la richesse de notre Groupe.

La CFTC souhaite l’application de cette prime pour l’ensemble du personnel du Groupe de manière uniforme.

La CFTC va solliciter la Direction du Groupe afin que cette prime soit négociée au niveau du Groupe et non au niveau de chaque entreprise. C’est le moment pour la Direction d’appliquer le concept de “one company”.

Accès au communiqué de presse CFTC sur les annonces d’Emmanuel Macron

Les espaces dynamiques…

La Direction nous vend tous les bienfaits des espaces dynamiques. Sans contester la qualité des aménagements, la CFTC ENGIE continue de s’interroger sur le bien fondé de ces aménagements. On nous parle d’une nouvelle façon de manager !!! La CFTC ENGIE reste perplexe sur son efficacité. Nous pensons surtout qu’il s’agit de faire de grosses économies sur l’immobilier.

Vous trouverez un article très intéressant sur ce sujet en cliquant sur le lien  :

Flex-office et ses sans-bureaux-fixes : ces aménagements nous rendent-ils fous ?

Bonne lecture