19 organisations défendent un pacte écologique & social

Alors que la société civile organisée peine à se faire entendre par le gouvernement depuis le début du quinquennat, 19 organisations ont décidé de s’unir pour porter ensemble la convergence de l’écologie et du social. Pour la première fois, elles s’engagent à faire front commun en défendant collectivement 66 propositions qui permettent à chacun le pouvoir de vivre.

Ces 19 organisations porteront ce pacte écologique et social dans toutes les instances de dialogue, à commencer par les quatre grandes conférences nationales du Grand débat qui se tiendront à Paris du 11 au 13 mars et à la Marche pour le climat le 16 mars. Et ce n’est qu’un début…

Les organisations signataires : la CFTC, la CFDT, ATD Quart Monde, la Cimade, la FAGE, France Nature Environnement, France Terre d’asile, la Fondation Abbé Pierre, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Humanité et biodiversité, La ligue de l’enseignement, Le mouvement associatif, les Francas, la Mutualité française, Pacte civique, le Réseau Action Climat, le Secours catholique, l’UNIOPSS, l’UNSA.

Un objectif commun : ne plus dissocier les questions sociales et environnementales pour donner à chacun le pouvoir de vivre

Il n’y a pas d’un côté la question de la fin du monde et de l’autre celle de la fin de mois, les deux enjeux sont les deux faces d’une même pièce, s’alimentant et se combinant. Sortir des énergies fossiles, rénover les passoires énergétiques ou rendre accessible une alimentation bio et locale c’est à la fois améliorer le quotidien, préserver la santé et s’attaquer aux défis environnementaux. Vouloir traiter l’écologie sans traiter le social c’est aller droit dans le mur. L’opposition d’une partie de la population à la hausse de la taxe carbone telle qu’elle avait été proposée par le gouvernement actuel en est le parfait exemple.

Un mode d’action : porter collectivement les 66 propositions du pacte écologique et social

Parce que les appels isolés et les déclarations d’intention individuelles ne suffisent plus, nos organisations s’engagent à porter collectivement la nécessité d’un pacte social et écologique partout où elles sont représentées. Ce pacte rassemble 66 propositions qui permettent à la fois de lutter contre le dérèglement climatique, d’enrayer l’érosion de la biodiversité, d’améliorer le quotidien des citoyens, d’améliorer les pratiques démocratiques et la participation citoyenne, de remettre l’exigence de solidarité et d’égalité au cœur de l’économie, et de construire une société plus juste et solidaire, qui ne laisse personne de côté. Ces propositions sont le fruit des débats et des travaux collectifs menés en leur sein, au plus de près de leurs sympathisants, adhérents, militants. Elles sont la voix de plusieurs millions de personnes.

Ce pacte vise à guider toutes les politiques publiques pour que dans chaque nouvelle loi, dans chaque nouveau décret, et à toutes les échelles, les questions sociales et écologiques soient non seulement prises en compte mais qu’elles deviennent le cœur de chaque décision politique. Nos organisations appellent le gouvernement, les élus, les employeurs, et plus généralement tous les décideurs, à mettre en œuvre ce pacte à leur niveau. Elles appellent également les citoyens et les autres organisations de la société civile à se mobiliser pour en soutenir les propositions.

Un suivi sur la durée : l’observatoire du pouvoir de vivre

Nos 19 organisations s’engagent à décrypter les prochaines décisions politiques au prisme de ce pacte comme par exemple le projet de loi de finances, loi d’orientation des mobilités… Tous ces futurs rendez-vous doivent être des occasions d’avancer sur la réduction des inégalités, la baisse des émissions de gaz à effet de serre, l’éradication de la grande pauvreté, contre l’érosion de la biodiversité, pour l’accueil digne des migrants, contre les discriminations…

Rendez-vous dans six mois pour un premier bilan….

Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport complet des 19 organisations

La journée internationale des droits des femmes du 8 mars, c’est tous les jours à la CFTC ENGIE !

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la journée internationale des droits des femmes, qui a lieu jeudi 8 mars, trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Cette année, le thème choisi par l’ONU est : «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement».

Avec 44%, la CFTC est aujourd’hui la 1ère organisation syndicale en France représentative en pourcentage de femmes élues.

Pour tout ce qui touche à leur quotidien de femme mais aussi de mère de famille, à leurs aspirations, aux freins qu’elles peuvent subir, … la CFTC ENGIE accompagne toute l’année les salariées, les oriente si besoin en apportant des conseils sur leurs droits, sur leurs diverses démarches car l’égalité professionnelle et la conciliation des temps de vie ne se défendent pas qu’un seul jour de l’année ! Pour qu’un jour nous n’ayons plus a mettre en lumière la situation précaire des femmes et que leurs droits soient reconnus et respectés 365 jours / an.

 

 

 

 

 

 

 

Accès à la version PDF