Prime Macron : c’est le moment de donner un premier signal positif et constructif !

Pour donner suite aux annonces du Président de la République et comme dautres grands Groupes lont déjà annoncé, la CFTC souhaite du CONCRET et réclame lapplication dune prime exceptionnelle de fin dannée pour lensemble des salariés du groupe, quelle que soit leur entreprise, dans lesprit « One Company ».

La CFTC propose que le montant de cette prime soit indexée sur le salaire, les plus bas bénéficiant de la prime la plus élevée.

La CFTC souhaite lapaisement entre le peuple, les responsables politiques et les partenaires sociaux du pays et rappelle que le gouvernement a la responsabilité de trouver une issue rapide à cette crise.

« Nous condamnons sans réserve les violences qui dénaturent le mouvement des gilets jaunes, parce quelles font peser une menace majeure sur notre pacte républicain. La démocratie est notre bien commun, mais là où lemportent linvective, lintimidation, lintolérance, lagression des per-sonnes et des biens, il ne peut y avoir de démocratie. La colère doit être entendue, mais la haine qui est en train de se développer dans notre pays constitue pour lui un poison mortel »*

Cela fait plusieurs années que le modèle ultra libéral enrichie considérablement une minorité au dé-triment du collectif. Lindividu et légoïsme ont pris le pas sur le bien commun et sur lintérêt général, valeur FONDAMENTALE pour la CFTC.

Même si ce mal profond éclate aujourdhui, il y a bien longtemps quil couve. Nos militants nous le disent chaque jour depuis plusieurs années. Ils constatent la misère ainsi que linjustice sociale et économique. Leurs témoignages sont de plus en plus nombreux.

Nous nadmettons pas que ces alertes aient été ignorées jusquà ce jour, accentuant sans cesse les inégalités. Les dirigeants nentendent plus et ont rendu le dialogue inutile.

Devant une telle crise, il est de la responsabilité de chacun de changer les choses en profondeur.

Responsables politiques, dirigeants dentreprises, partenaires sociaux, nous devons impérativement restaurer notre pouvoir dagir collectivement.

* Source : communiqué interfédéral du 7 décembre 2018

Accès à la version PDF