Egalité professionnelle : un accès à la formation pour les femmes toujours inférieur aux hommes chez ENGIE

Lors de la dernière réunion préparatoire du Comité Groupe de France ENGIE du 20 mai 2019, le cabinet SECAFI a présenté son rapport « Analyse sociale premier semestre 2019 ».

Vos élus CFTC ENGIE ont pu constater que :

  • Le taux d’accès à la formation des femmes était toujours inférieur à celui des hommes ;
  • la durée moyenne des stages était de 28h chez les femmes et 31h chez les hommes.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

De plus, au dernier forum social Européen ENGIE du 16 janvier 2019, auquel a participé la CFTC ENGIE, l’économiste Laukas Stemitsiotis de la direction générale de l’emploi et des affaires sociales de la commission Européenne, a informé la Direction d’ENGIE sur la disparation de certains emplois tertiaires en Europe liée à leur mutation digitale actuelle : « Les emplois tertiaires sont en majorité occupés par des personnels féminins, ce sont ces mêmes emplois qui seront impactés les premiers par la digitalisation ».

Lors des NAO* de janvier 2019, vos élus CFTC ENGIE avaient déjà alerté plusieurs Directions BtoB et BtoC sur l’existence de cette inégalité, ainsi que de l’urgence de mettre en place un plan permettant de maintenir l’employabilité des salariés au sein du Groupe ENGIE.

Sachez que la CFTC ENGIE sera particulièrement attentive à ce que le nouvel engagement 2019 de la Direction d’ENGIE « 1 formation par an par salarié », soit 100% appliqué. Nous demanderons aussi que les formations qui seront validées, à partir de 2020, soient toutes qualifiantes.

*NAO : Négociation Annuelle Obligatoire

Accès à la version PDF