La Qualité de Vie au Travail : un enjeu de performance pour ENGIE Ineo

Contrairement à certains pays comme le Canada, la Suède, les Etats-Unis ou le Royaume-Uni, qui considèrent l’erreur comme source d’apprentissage, la France a un rapport à l’erreur très négatif. C’est pour cette raison qu’une grande majorité d’entreprises Française vit mal les erreurs commises par leurs salariés et que ces derniers vivent également mal le fait d’en avoir commis. Finalement, tout le monde dans notre pays vit mal l’erreur alors que l’accepter diminue le stress, renforce la convivialité, accroit la capacité d’innovation, optimise l’organisation du travail, développe les compétences et contribue à la performance économique des entreprises.

C’est d’ailleurs ce que pense Bill Gates quand il déclare que « la seule chose qui freine l’innovation en France, c’est la peur de l’échec […] Aux Etats Unis, l’échec est valorisé car source d’enseignement. Il sert de leçon, au sens strict du terme – vous ne referez pas deux fois la même erreur – et permet de mieux se connaître. Les recruteurs l’évoquent systématiquement avec les candidats : ils le considèrent comme une expérience […] ».

Il est donc grand temps de changer de regard sur l’erreur et d’en faire un véritable levier de reconnaissance et de dynamique positive et constructif au sein de notre entreprise.

Le droit à l’erreur n’est qu’une des mesures proposées par nos Délégués Syndicaux Centraux CFTC ENGIE Ineo, dans leur courrier envoyé le 3 octobre 2018 à la Direction d’ENGIE Ineo (accessible dans notre article du 14 novembre 2018). Un de leurs objectifs 2019 est donc la mise en place d’un accord collectif sur la qualité de vie au travail, afin :

  • de promouvoir la création d’environnements de travail de qualité, dans une logique de co-construction, qui favoriserait le coopération en toute confiance, la dynamique de l’action collective, la convivialité et le bien-être au sein de notre entreprise ;
  • d’inscrire durablement les principes de prévention et d’amélioration des conditions de vie au travail dans les actions quotidiennes de nos Directions Déléguées ;
  • de mettre en place des programmes d’accompagnement et de formation des acteurs clés de la qualité de vie au travail ;
  • de conforter le dialogue social actif et continu sur la thématique de la Qualité de vie au travail.

La CFTC ENGIE Ineo est convaincue que l’épanouissement et la qualité de vie au travail des salariés constituent des ressources essentielles pour la performance sociale, humaine et économique d’ENGIE Ineo.

Accès à la version PDF