Prime Macron : une avancée décevante

La Direction vient d’annoncer une prime de 600 € pour l’ensemble des salariés français du Groupe. La prime sera attribuée à tous les collaborateurs d’ENGIE qui ne dépassent pas 2500 € brut/mois à temps complet, soit 41 000 salariés sur les 70 000 en France.

Cette prime sera versée vers le 15 janvier pour les CDI, CDD et alternants.

La CFTC avait réclamé une prime pour l’ensemble des collaborateurs,

quelle que soit l’entreprise. La CFTC a été entendue.

Néanmoins, au-delà du montant, la CFTC conteste plusieurs points :

              •  Nous réclamions une prime dégressive. A titre d’exemple, ENEDIS donne une prime de 800 € pour les salaires en dessous de 30 000 €/an et 500 € jusqu’à 40 000 €/an. Ce principe n’a pas été retenu. La CFTC désapprouve fortement ce choix ! Le risque est de frustrer les classes moyennes « qui servent de vache à lait ». A 2 501 €/mois, vous aurez 0 € !!!

              ·  Nous trouvons injuste que cela soit basé uniquement sur le salaire mensuel brut et non sur le revenu annuel.

Nous pensons que la situation de chacun aurait dû être prise en compte, notamment pour les parents isolés.

              •  Nous regrettons la précipitation de la Direction de donner la prime au 15 janvier. La CFTC avait suggéré de se laisser du temps afin de construire techniquement le projet pour qu’il soit le plus juste possible. De plus, le prélèvement à la source va certainement rendre le mois de février difficile. Le versement de la prime au 15 février aurait pu être plus judicieux.

Tous ces points n’ont pas été discutés au préalable avec les partenaires sociaux.

Malheureusement la Direction a préféré prendre cette décision unilatéralement. Nous le déplorons vivement !!!

La Direction aurait-elle mal compris le mouvement des gilets jaunes ?!!

Accès à la version PDF